Propriétaires : pensez à la co-location

Vie quotidienne

Ce n’est pas seulement une solution avantageuse pour qui cherche à se loger. La co-location est une réelle valeur ajoutée pour le propriétaire à tous points de vue.

 

Co-location = un appartement toujours occupé

Fini les périodes où votre appartement reste de longs mois inoccupé entre deux locataires : trop grand, trop cher pour une personne seule ou pour une famille avec enfants… Proposer votre appartement en colocation est le plus sûr moyen de le louer.  Le loyer est accessible à davantage de monde. De fait, la demande de co-location explose. Pour une chambre en co-location, on compte en moyenne 6 candidats.

La co-location vous fera gagner du temps. Surtout si vous laissez vos co-locataires trouver un remplaçant lorsque l’un d’eux s’en va. Plus besoin de publier une annonce, ni de faire visiter les lieux ou de payer une agence pour s’en charger (8 à 12 % du loyer annuel tout de même). Ce sont vos locataires qui se chargent de rechercher un remplaçant, d’organiser les visites, voire de réaliser une première étude du dossier.

  • Ils seront d’autant plus efficients que c’est de leur intérêt de trouver un remplaçant au plus vite. Lorsqu’un co-locataire s’en va, il doit continuer à payer sa part jusqu’à 6 mois après son départ, tant qu’il n’est pas remplacé : une bonne incitation pour se trouver un remplaçant rapidement.
  • Ils seront également attentifs à la solvabilité du nouveau locataire si le bail comporte une clause de solidarité.

De votre côté, vous n’aurez qu’à valider le dossier du nouveau locataire (que vous êtes en droit de refuser si ses garanties ne vous semblent pas solides) et à être présent lors de l’état des lieux.

Laissez vos co-locataires choisir qui viendra vivre avec eux. C’est un excellent moyen de les fidéliser. En effet, vous assurez ainsi la cohérence et la sérénité de la co-location où les habitants se choisissent autant pour des raisons pratiques que par affinités personnelles.

Plusieurs co-locataires, cela signifie aussi davantage de dépôts de garantie. Le risque de carence et d’impayés est donc largement réduit.

Bien sûr, tout cela est possible si vous optez pour un bail collectif. En cas de bail individuel, il vous revient de trouver les remplaçants aux co-locataires qui s’en vont.

 

Avec la co-location, vous tirez un meilleur parti de votre appartement

En effet, un appartement en co-location peut avoir un loyer un peu plus élevé (1 à 2 points par rapport aux prix du marché). Par rapport au marché de la location traditionnelle, les co-locataires paient en moyenne un loyer 30 % moins cher et bénéficient de l’espace et de la convivialité de la co-location en plus.

La co-location vous permet  même d’être exonéré d’impôts liés à votre revenu locatif, notamment si vous louez une chambre dans votre résidence principale. Vous devez cependant respecter 3 conditions :

  • la pièce louée doit être meublée ;
  • cette location doit être la résidence principale de votre locataire ;
  • le loyer appliqué doit rester sous le plafond fixé par l’administration fiscale.

Si la chambre dispose d’une entrée indépendante, vous pouvez également faire payer à votre locataire une partie de la taxe d’habitation.

 

Halte aux idées reçues

Il vous est peut-être arrivé en tant que propriétaire de refuser de louer en co-location par peur des dégradations qui pourraient en résulter ? Vous n’avez pas d’inquiétude à avoir.

La co-location est une garantie.

  • Co-location ou pas, vos locataires vous versent tous un dépôt de garantie. Et à chaque entrée et sortie, vous devez être présent pour l’état des lieux. Vous pouvez ainsi retenir sur le dépôt de garantie, le montant des travaux à effectuer.
  • Si vous louez votre appartement en location simple, vous devez, à chaque changement de locataire, changer la literie, repeindre votre bien pour être sûr de le relouer. Avec la co-location, les travaux d’entretien ont lieu progressivement. Vous pouvez même laisser carte blanche aux co-locataires en matière de peinture, de décoration et d’aménagement, pourvu que leur intervention ne dénature pas le logement.
  • La sociologie des co-locataires a changé. Longtemps synonyme de vie estudiantine, la co-location attire de plus en plus d’actifs jeunes et moins jeunes, de seniors, de familles monoparentales, soit autant de populations attentives à leur cadre de vie.

La co-location est  donc une alternative intéressante à la location pour votre logement : plus rentable, plus simple à gérer, plus conviviale, vous avez tout intérêt à passer à la co-location.

 

COOLOC lance un appel pour sa rubrique « Témoignages« . Si vous avez un bien à louer, n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience en vous rendant sur notre page « Contact » : avez-vous déjà testé la colocation ? Si oui, racontez-nous votre expérience. Sinon, dites-nous ce qui vous bloque pour sauter le pas.

 

Pour tout savoir sur les tendances de la co-location, consultez la rubrique “Vie quotidienne” du blog de COOLOC. Et inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rater aucun article !

 

Crédit photo : DR