Co-location : une tendance vraiment avantageuse !

Logement

La co-location, une tendance dont les avantages sont réservés aux étudiants ? Pas si sûr. Ce choix volontaire et réfléchi permet d’accéder à des surfaces plus grandes et plus conviviales pour un budget réduit. Quels bénéfices à la vie en communauté quand on est adulte ?

 

Co-location : une tendance qui a le vent en poupe

Nous sommes de plus en nombreux à nous tourner vers la co-location. Les raisons sont nombreuses.

  • Le prix des studios à Paris a franchi la barre des 23 € au mètre carré.
  • Le montant moyen des loyers s’élève à 742 € plus 75 € de charges (voir des exemples de prix de logements pour une superficie de 15 à 20 m² dans différentes villes de France).
  • La surface moyenne des logements atteint 37 m2, alors que la moitié des locations sont inférieures à 30m2.
  • Les CDI requis par les propriétaires sont de plus en plus difficiles à décrocher…

 

Quels avantages pour ce type de logement ?

La co-location présente de nombreux avantages. Certains unanimes, d’autres propres à chacun.

  • Réaliser d’importantes économies sur les frais locatifs. Un ensemble de charges fixes – EDF, chauffage, télévision, Internet – sont mutualisées. Vous réduisez encore le budget locatif en participant ensemble à certaines dépenses annexes (nourriture, travaux d’aménagement intérieur comme la peinture et les étagères murales, petites réparations ou encore ameublement).
  • Se loger dans une surface plus grande. Un grand appartement est proportionnellement moins cher qu’un studio. Pour un loyer de 700 €, par exemple, la location se limite vite à une surface de 30 m2 réunissant dans une même pièce chambre, salon, cuisine, douche et toilettes (quand elles ne sont pas sur le palier). La co-location, elle, permet de partager à plusieurs un grand appartement (100 m2, le rêve !) avec une chambre indépendante pour chacun et des espaces communs (salon, cuisine, douche et/ou salle de bain et toilettes).
  • Traiter avec un propriétaire plus souple lors de l’examen des dossiers de candidature. Dans le cadre d’un contrat de bail unique, chacun des locataires est tenu solidairement pour le paiement du loyer et des charges. Rassurant pour le propriétaire, donc.
  • S’ouvrir à de nouvelles perspectives sociales et humaines. La co-location est porteuse de nombreux autres avantages : facilité pour nouer de nouveaux contacts, échange de services (cours de langue, garde d’enfants, soutien scolaire, bricolage, aide ménagère), développement de projets (sportifs, culturels, associatifs…), convivialité et partage, conseils divers, découverte de nouveaux horizons, de nouvelles langues et de nouvelles cultures…

 

Partager une location : quelles limites prendre en compte ?

Bien sûr, il convient d’anticiper les limites du modèle de la co-location avant d’en franchir le cap.

  • Gérer la vie en collectivité. Vivre à plusieurs, ce n’est pas forcément facile tous les jours : bruit, manies des uns et des autres, répartition des tâches… Il faut bien choisir ses co-locataires et penser aux règles de la vie en collectivité pour que la cohabitation se passe au mieux.
  • Composer avec un nombre limité d’offres. Si la co-location a le vent en poupe, le nombre de places reste limité. Veillez donc à avoir systématiquement sous le coude un dossier prêt dans le cas où vous seriez séduit par le lieu et les colocataires. Dans l’hypothèse où vous avez déjà déterminé qui seront vos futurs colocataires, invitez-les à faire de même et à ce que chacun dispose d’un dossier complet pour le jour des visites.

 

Logement en co-location : quid du propriétaire ?

Les propriétaires de biens immobiliers voient eux aussi de nombreux avantages à recourir à ce modèle.

  • Un prix de location plus élevé. Les logements en co-location peuvent se louer légèrement au-dessus des prix du marché. Pour les grandes surfaces, notamment, trouver un locataire pour un loyer élevé n’est pas toujours évident : dans le cadre de la co-location, un loyer dont le montant est réparti entre plusieurs personnes est tout de suite plus abordable.
  • Une faible carence locative. Ce type de bien est de plus en plus recherché : si l’un des co-locataires décide de quitter le logement, les autres locataires trouvent facilement un nouvel occupant pour le remplacer. Le propriétaire n’a donc à s’occuper de rien, ce qui est un avantage indéniable !
  • Un paiement des loyers assuré. Le propriétaire qui a signé un bail de location unique avec une clause de solidarité se voit assuré du paiement des loyers, bénéficiant ainsi du cumul des revenus de ses locataires.

 

Pour en savoir plus sur la co-location, suivez notre blog au quotidien et inscrivez-vous à notre newsletter. 

 

Crédit photo : COOLOC