Supernanahouse : la rencontre entre co-location et co-working

Vie quotidienne

“Pourquoi entreprendre seule quand on peut le faire ensemble” : ce crédo, c’est celui de la Supernanahouse, une co-location pour les entrepreneuses. On y vit et on y travaille, et surtout on partage et on collabore dans la bonne humeur et la transparence. Présentation d’un projet expérimental qui mêle coworking et co-location.

 

Vivre et travailler en toute bonne humeur et transparence

Une co-location pour entrepreneuses : c’est le but de la Supernahouse, qui propose à de jeunes actives de vivre et de travailler dans des conditions de partage, de collaboration, de bonne humeur, de transparence, d’autonomie et d’humour.

Ce projet personnel et professionnel a été créé sur la base d’une certitude : l’environnement dans lequel nous évoluons conditionne notre réussite. Entreprendre est une aventure : pour la mener à bien, il est nécessaire de s’entourer de personnes qui nous porteront vers le haut. La Supernanahouse défend également l’idée que vivre ensemble, c’est s’ouvrir à d’autres personnalités, d’autres cultures et d’autres croyances. S’ouvrir à la différence, en somme, est à l’origine de l’innovation.

La Supernanahouse est portée par Selvina (23 ans seulement !) et son acolyte Stéphane, qui ont eu à coeur de créer un lieu à la fois hybride et ouvert. Il est ainsi possible à la fois d’y vivre et dormir (dans une démarche de “co-living”) mais aussi d’y travailler. Ou tout simplement, sans faire partie des co-locataires, de rejoindre les habitantes pour y partager un café, organiser ou assister à un événement ou y séjourner une petite semaine, histoire de voir comment s’organise la vie en communauté dans cet espace pour le moins atypique !

 

Un projet expérimental qui pourrait bien faire des émules

La Supernanahouse est un projet expérimental, qui se tient près de Paris (à Bagneux) et qui fermera ses portes en août 2018. Pour y participer, on se dépêche : les places sont chères !

Une douzaine de filles créatives y ont déjà élu domicile pour réaliser leurs projets professionnels et échanger autour de leurs envies personnelles. Dans cette maison de famille cachée par un portail métallique, deux cents mètres carrés sont disponibles : quatre chambres, deux salles de bains, des baies vitrées et une cabane en bois au fond du jardin accueillent ce projet unique en France (et probablement dans le monde). Le budget : 600 euros par mois pour partager une chambre, plus 5 à 10 euros pour alimenter le fonds d’épicerie (femme de ménage et produits d’entretien sont compris dans le loyer, et chacune achète sa propre nourriture).

Cet espace de vie et d’innovation réservé aux femmes n’accueille pas uniquement des entrepreneuses, mais tout profil de femme créative : entrepreneuses du digital, mais aussi thésardes sur les migrantes, le féminisme et le racisme y vivent ainsi dans une synergie collective unique, permettant de confronter plusieurs visions du monde au sein du même cocon.

Un projet à l’image de la tendance de la co-location qui sévit aux quatre coins de la planète…

 

Sur le sujet, consultez également nos articles :

  • “Co-location : qui sont les nouveaux adeptes du partage de logement ?”

Co-location : qui sont les nouveaux adeptes du partage de logement ?

 

  • “Co-location : une tendance vraiment avantageuse”

Co-location : une tendance vraiment avantageuse !

 

  • “Logement : osez la co-location”

Logement : osez la co-location

 

Pour tout savoir sur les tendances de la co-location, consultez la rubrique “Vie quotidienne” du blog de COOLOC. Et inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rater aucun article !

 

Crédit photo : Philippe Levy & Louise Carrasco